São Paulo, d’une bourgade à une mégalopole en 100 ans

Accueil/#BrazilianFacts/São Paulo, d’une bourgade à une mégalopole en 100 ans
  • Population São Paulo
São Paulo, d’une bourgade à une mégalopole en 100 ans 2017-01-16T22:34:38+00:00

Project Description

#BrazilianFacts

São Paulo, d’une bourgade à une mégalopole en 100 ans

Avec ses 11,2 millions d’habitants (21,3 millions dans le grand São Paulo), São Paulo est aujourd’hui l’une des villes les plus peuplées de la planète. Et pourtant, en revenant un peu plus de 100 ans en arrière, on a dû mal à croire que la mégalopole d’aujourd’hui n’était qu’une petite bourgade d’à peine 30.000 habitants à la fin du 19ème siècle ! Et pour cause, São Paulo est peut-être la ville qui a grandi le plus rapidement de l’histoire de l’humanité. Voyant pourquoi au travers de cette infographie.

Fondée en 1554 par des jésuites portugais, São Paulo connait un développement relativement lent jusqu’à la fin du 19ème siècle où la ville commence son véritable essor par l’exploitation des plantations de café. Aidée par l’arrivée de nombreux immigrants européens (en particulier des italiens), la ville voit sa population passer de 31.000 habitants en 1872 à plus d’1 million en 1940.

Mais cette folle croissance ne fait que commencer puisque dans les années qui suivent, le développement des réseaux routier et ferroviaire (notamment avec le port de Santos) favorise l’essor industriel de la ville. Cette période est notamment marquée par l’inauguration en 1959 de l’immense usine Volkswagen à São Bernardo do Campo, dans la banlieue sud de São Paulo.

A partir des années 80, la ville se transforme peu à peu en un centre financier majeur, aujourd’hui le principal d’Amérique du Sud. Le développement de la ville peut en témoigner puisque le cœur financier de São Paulo se situait au départ dans le centre historique, pour peu à peu se déplacer du côté de l’Avenue Paulista, et enfin glisser aujourd’hui du côté de l’Avenue Faria Lima en s’étendant jusqu’aux nouvelles tours de verre du quartier de Vila Olímpia.

Alors selon vous, quelle sera la prochaine révolution paulistana ?

Laisser un Commentaire