Joue-la collectif, Rivaldo !

///Joue-la collectif, Rivaldo !
  • Rivaldo Brésil

Joue-la collectif, Rivaldo !

Cher Rivaldo,

Je me rappelle encore de tes exploits sur les terrains de football, particulièrement lors de tes 5 années passées au FC Barcelone. Tu étais virevoltant, élégant et d’un niveau technique rare. Bien que dans l’ombre de O Fenomeno Ronaldo (comment ne pas l’être ?), tu auras sans nul doute marqué ta génération, et tous les amateurs de football se souviennent de toi.

Rivaldo Tourisme Brésil

Post sur le compte Instagram de Rivaldo

Alors j’avoue que quand j’ai découvert tes déclarations de ces derniers jours sur les réseaux sociaux, je suis resté coi. Effectivement, on ne peut qu’être choqué et profondément attristé par la mort de cette jeune fille, tuée par les balles des trafiquants, et qui avait pour seul tort d’être au mauvais endroit au mauvais moment.

Toutefois, est-ce suffisant pour dire aux touristes souhaitant se rendre au Brésil cet été « qu’ils mettent leur vie en danger » ? Ton pays, que je suis sûr tu aimes profondément, mérite-il un tel jugement ? Le Brésil est un pays violent, c’est impossible de le nier et il est évidemment nécessaire de dénoncer l’insécurité afin que les pouvoirs publics prennent enfin (un jour ?) ce problème à bras le corps. Mais penses-tu réellement améliorer les choses par ce genre de déclaration ? Car sache qu’à l’étranger, les footballeurs brésiliens sont les ambassadeurs du Brésil, leurs déclarations ont un poids médiatique infiniment plus important que celles des hauts fonctionnaires politiques. La pauvre Dilma ne pourra pas me contredire, beaucoup de personnes viennent tout juste de découvrir son nom à l’heure où celle-ci est chassée du pouvoir. Cette médiatisation te donne un devoir, celui de ne pas tirer sur l’ambulance à l’heure où ton pays traverse une passe difficile.

En formulant ces mots, tu fais passer ton pays pour une jungle aux yeux du monde, et tes compatriotes pour de dangereux individus. Et cela, aussi minime soit ma connaissance du Brésil et de ses habitants, je ne peux pas te le laisser dire. Non, le Brésil n’est pas un pays où l’incivilité est reine. Oui, ses habitants sont dans l’écrasante majorité des personnes charmantes. Les brésiliens adorent les étrangers, qu’ils nomment d’ailleurs affectueusement les gringos. Personnellement, je n’ai jamais été aussi bien accueilli qu’au Brésil.

Alors Rivaldo, j’espère que tes mots sont simplement maladroits. Penses-y depuis les États-Unis où apparemment tu vis désormais. Pense aussi que tout n’est pas parfait là-bas non plus, qu’il y a un mur qui te sépare de l’Amérique latine, qu’il y a un candidat à la présidentielle aux idées plus que douteuses. Car oui, rien n’est parfait, nulle part, malheureusement. Tu as ponctué ta déclaration de : « Seul Dieu peut changer la situation de notre Brésil ». Malheureusement, le Brésil n’appartient pas à Dieu, mais comme tu le dis si justement, il appartient à toi et à tous les autres brésiliens, et vous seuls avez le pouvoir d’améliorer les choses.

Comme tu le vois, la balle est dans ton camp, alors la prochaine fois s’il-te-plait, joue-la collectif, comme au bon vieux temps avec tes coéquipiers du Barça.

Par Frédo pour LostInBrasil

À propos de l'Auteur :

Installé au Brésil et passionné par ce fabuleux pays, je partage mes expériences à propos de mes voyages mais aussi des petites choses qui font la vie de tous les jours au Brésil.

Laisser un Commentaire